Anne Crespel — Thérapeute en thérapie brève

Intro

Avec les thérapies brèves, je vous guide pour .
  • booster votre potentiel,
  • changer un comportement,
  • surmonter une épreuve,
  • gérer votre stress,
  • arrêter le tabac,
  • retrouver le sommeil,

La thérapie consiste souvent à basculer le premier domino.
— Milton H. Erickson

Thérapie brève

L’imprévu… c’est la vie !

Au risque d’être “bloqué”, vous avez sans cesse à vous adapter.

La thérapie brève est un facilitateur de changement : vous ne cherchez pas « pourquoi ça va mal » mais « comment aller mieux ».

Mon rôle est de vous mener vers vous-même pour trouver et activer vos propres ressources afin d’ atteindre votre objectif.

Avec l’hypnose, la PNL ou la DNR, en 1 à 10 séances, vous pouvez obtenir votre résultat désiré.

L’hypnose,

un voyage émotionnel pour mieux savoir vous servir de vous-même.

L’état d’hypnose est un état naturel de relaxation, frontière entre la veille et le sommeil et un état de conscience accrue où les solutions vous apparaissent de façon évidente.

Cet état favorise la communication avec votre inconscient, lieu de « stockage », dans votre cerveau, de toutes vos expériences et émotions personnelles.

Vous êtes confortablement installé, ma voix vous guide… et votre cerveau travaille pour vous !

L’existence de l’hypnose a été retrouvée dans des écrits égyptiens et dans des temples grecs de l’Antiquité mais c’est surtout au 18ème siècle qu’elle est popularisée. Puis, au 19ème siècle, l’hypnose permet l’anesthésie pour les interventions chirurgicales… jusqu’à l’invention du chloroforme.

Au milieu du 20ème siècle, le psychiatre Américain Milton Erickson bouleverse la pratique de l’hypnose par son approche humaine et créative avec l’hypnose dite « ericksonienne », soit non-directive et respectueuse des croyances et valeurs de ses patients.
Milton Erickson a souffert de handicaps légers en étant enfant (dyslexie, daltonisme) qui l’ont amené à se rendre compte que chacun a SA propre perception du monde. Puis, à 17 ans il est atteint de poliomyélite qui le cloue dans un fauteuil roulant. À cette même période, sa toute jeune sœur apprend à marcher. Et c’est en l’observant et décortiquant sa façon de faire, que Milton Erickson se souvient qu’il savait lui aussi marcher avant. Il parvient alors à stimuler mentalement ses membres et, à force d’entrainement, vaincre sa paralysie.
En explorant ses propres ressources pour atteindre son objectif et en réussissant avec succès, Milton Erickson s’est dit que tout le monde peut atteindre son propre objectif avec cette technique : l’hypnose Ericksonienne est née !

Aujourd’hui, on distingue principalement l’hypnose « classique », avant tout basée sur des scripts préétablis en fonction de l’objectif du client, lus par le thérapeute et sous forme de suggestions ressemblant à des ordres. Cette hypnose classique ou « elmanienne » (issue des travaux de Dave Elman) est la plus répandue dans le monde.
En France, nous pratiquons surtout l’hypnose ericksonienne, permissive et métaphorique, considérée comme la haute-couture de l’hypnose, car le thérapeute adapte sa pratique et ses protocoles thérapeutiques à chaque client.


La PNL,

le langage du cerveau pour apprendre et agir.

Si vous faites toujours ce que vous avez toujours fait,
vous obtiendrez toujours ce que vous avez toujours obtenu.

Avec la PNL, vous comprenez comment vous fonctionnez et vous modélisez vos comportements efficaces pour les appliquer à d’autres domaines = stratégie de réussite !

Via des jeux de rôles, vous percevez différemment les situations et la mise en action devient possible.

L’hypnose et la PNL sont les 2 faces d’une même pièce.

La PNL est née dans les années 1970 en Californie, elle est issue des travaux de Richard Bandler (psychologue et mathématicien) et de John Grinder (psychologue et linguiste).
Ils ont observé, décortiqué et modélisé les pratiques de 3 thérapeutes qui obtenaient d’excellents résultats : Virginia Satir (thérapie couple et famille), Fritz Perls (Gestalt thérapie) et Milton Erickson (Hypnothérapie).

Ils en ont développé une méthode : la PNL.

PNL = Programmation (nous codons nos expériences vécues, nous nous en faisons une représentation mentale personnelle), Neuro (notre cerveau / notre système nerveux) et Linguistique (nos mots créent notre réalité car tout n’est qu’interprétation personnelle).


La DNR,

pour créer ou ré-activer des connexions neuronales.

Toutes les nuits, notre cerveau classe dans notre mémoire nos ressentis et expériences de la journée.
Il nous arrive, parfois, de ne pas gérer certaines émotions ou situations alors, le « classement » ne se fait pas.

La DNR reproduit ce travail en établissant des connexions neuronales par stimulation du cerveau.

Elle se pratique par des mouvements oculaires, une stimulation auditive ou des tapotements rythmiques des doigts.

La DNR, au-delà de l’EMDR.

Bouger les yeux pour soigner l’esprit : c’est la découverte que fit Francine Shapiro, à la fin des années 80 lors d’une ballade dans un parc. En effet, sujette à un stress important, elle part se promener pour chasser ses pensées négatives. Elle suit des yeux les allers et venues des écureuils entre les arbres et constate que ses angoisses sont atténuées.
Doctorante en psychologie et chercheuse, elle décide d’expérimenter cette technique de mouvements oculaires d’abord sur un groupe de volontaires, puis sur des vétérans du Vietnam atteints d’ESPT (État de Stress Post Traumatique).
Elle obtient des résultats probants : les émotions qui accompagnent le souvenir se désactivent. Elle crée alors sa propre méthode : l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing, soit désensibilisation et reprogrammation par mouvements des yeux).

La DNR va plus loin.
Issue de mouvances thérapeutiques américaines dans les années 2000, la DNR est une fusion d’outils et de savoir-faire thérapeutiques : le thérapeute agit sur la corporalité et le ressenti émotionnel pour atteindre le système neurologique.
Le client ne revit pas le traumatisme, il se connecte avec son ressenti.
De plus, si la DNR est particulièrement efficace pour soulager un traumatisme, elle permet aussi, toujours par stimulation de connexions neuronales, de renforcer des potentiels et d’apporter des ressources.
Enfin, la DNR est à double emploi : le thérapeute peut utiliser cette technique pour ses clients qui peuvent, à leur tour, l’employer de manière autonome.

DNR = Deep Neural Repatterning ou Reprogrammation Neuronale Profonde.

Si vous vous dites: «Il est difficile de se lever le matin», «Il est difficile d’arrêter de fumer», alors vous utilisez déjà des suggestions hypnotiques.
— Richard Bandler

Applications thérapeutiques

Nous possédons tous les ressources nécessaires pour effectuer les changements que nous désirons.

C’est la base de la thérapie brève, elle s’applique donc à tous vos objectifs.

Booster votre potentiel

  • gagner confiance en soi
  • gérer son stress, ses émotions
  • préparer un RV ou examen
  • prise de parole en public
  • développer sa créativité
  • se relaxer…

Changer un comportement

  • arrêt du tabac
  • se débarrasser de ses addictions
  • perdre du poids
  • se libérer de ses peurs ou angoisses
  • retrouver le sommeil…

Surmonter une épreuve

  • traumatisme
  • transition de vie
  • deuil
  • burn-out
  • licenciement
  • séparation
  • contrôler sa douleur…

Les gens me disent toujours avec une confiance absolue qu’ils ne se font pas confiance.
— Richard Bandler

Qui je suis

Je vous accompagne pour atteindre vos objectifs de changement et de mieux-être.

J’ai les techniques et vous avez les ressources, la réalisation de vos buts se fera donc grâce à vous même !

Parcours

Qu’est-ce que je souhaite faire dans ma vie ? Qui je veux être ?
Il m’a fallu plusieurs années pour le découvrir…

Ma vie professionnelle a tout d’abord été orientée business pour une multinationale de l’agroalimentaire et ensuite dans le secteur de la mode. J’y ai vécu des expériences épanouissantes et gratifiantes… mais jusqu’à l’épuisement. Mon métier faisait de moins en moins sens pour moi et je ne m’y sentais plus à ma place.

Mon cerveau rationnel disjonctait et mon cerveau émotionnel me jouait des tours pour exister ! Comme si, à 18 ans, j’avais pris une orientation qui n’était pas vraiment moi…

J’ai alors entrepris des bilan de compétences, thérapie, remise en question, développement personnel, écoute de mes envies et …
J’ai découvert l’hypnose et ce fut pour moi une révélation !
Je trouve enfin ma voie : l’humain et la relation d’aide sont mes moteurs. Je choisis de devenir Thérapeute en thérapie brève ☺

Lire la charte de déontologie

Formations

École de commerce (ESSCA) spécialisation communication,
Master in Business Administration (Institut Français de la Mode),
École de Psychothérapie Psynapse, certificats de :

  • Maître Praticien en Hypnose Ericksonienne,
  • Praticien en PNL,
  • Praticien en DNR,
  • Spécialiste en perte de poids et arrêt du tabac,
  • Psycho-Pathologie.

Vous savez beaucoup plus de choses que vous savez que vous savez.
— Milton H. Erickson

FAQ

Des questions ?

Il n’est pas obligatoirement utile de retourner dans son passé et de l’analyser pour évoluer.
La base de la thérapie brève est que nous possédons tous, en nous, les ressources nécessaires pour effectuer les changements que nous désirons.
Ainsi, mon rôle de thérapeute n’est pas de vous dire ce que vous devez faire, mais de vous accompagner dans la quête de vos propres ressources pour que vous atteigniez votre objectif.
J’utilise pour cela différentes techniques : l’hypnose, la PNL ou la DNR.

• Prise de contact et échanges pour connaître les raisons qui vous font venir.

• Explications sur la manière dont va se passer votre séance et réponses à vos interrogations.

• Place à l’action pour atteindre votre objectif via :
1 séance d’hypnose : vous êtes confortablement installé, ma voix vous accompagne… et votre cerveau travaille pour vous !
et / ou
1 séance de PNL : vous expérimentez des jeux de rôles pour éclairer votre problématique.
et / ou
1 séance de DNR : vous suivez des yeux mes doigts qui bougent devant vous et vos connexions neuronales s’activent.

• Fin de séance : évaluation de votre séance et prise de nouveau rendez-vous si besoin.

Une séance dure en moyenne 1h à 1h15.
Et, pour atteindre un objectif précis, 1 à 10 séances seront nécessaires.
Je vous accompagne et votre cerveau et vous-même agissez vers votre but.
Vous êtes maître de votre changement et vous le faites à votre rythme.

Absolument !
L’hypnose est un des outils que je vous propose pour vous accompagner dans l’atteinte de votre objectif.
Certaines personnes peuvent avoir peur de l’hypnose du fait des idées fausses la concernant et ainsi opposer une résistance à rentrer en transe hypnotique.
C’est ok !
D’autres outils thérapeutiques de thérapie brève comme la PNL ou la DNR pourront donc être utilisés pour effectuer les changements que vous souhaitez.

Lors d’un spectacle d’hypnose, l’hypnotiseur repère les participants facilement hypnotisables et le spectacle est totalement orchestré.
Toutes les personnes sur scène sont volontaires et d’accord pour faire ce qui leur est demandé.
Ainsi, les mêmes techniques sont utilisées mais dans des buts différents : l’hypnose spectacle est pour vous divertir et vous faire rire tandis que l’hypnose thérapeutique a vocation à vous aider à évoluer dans votre vie.

Non !
L’hypnose est une technique thérapeutique utilisée seule ou en complément d’autres types de thérapie et d’accompagnement psychologique.

Quand votre esprit s’absorbe dans une pensée, un livre ou un film, qu’il s’évade dans un souvenir ou une rêverie… vous entrez dans un état de conscience qui oublie la réalité environnante : vous êtes en état d’hypnose !
Ainsi tous les jours, vous vivez de brefs états naturels de transe hypnotique, et cela, toutes les 90 minutes environ.
L’hypnose thérapeutique consiste à provoquer cette déconnection mentale pour laisser la place à votre inconscient qui travaillera pour vous.
Je vous permets de rentrer dans cet état-là car je connais les techniques pour vous y mener, mais c’est vous qui y aller, seulement si vous en avez envie.

Quoi de plus gratifiant que de réaliser soi-même son objectif ?
C’est grâce à VOTRE envie d’évoluer et VOTRE motivation pour le faire que vous atteignez votre but.
Je suis là uniquement pour vous accompagner, équipée de l’outil hypnose que je maitrise.
Vous êtes acteur de votre changement et votre implication est déterminante.
À noter : le résultat d’une séance d’hypnose peut sembler magique de par le soulagement rapide de votre problème ou la réalisation de votre objectif en toute facilité !

L’état d’hypnose est à la frontière entre la veille et le sommeil.
Ainsi, vous êtes éveillé et conscient, vous entendez tout, vous pouvez parler et vous gardez souvenir de ce qui s’est passé pendant la séance.

Tout d’abord, vous ne pouvez pas être hypnotisé contre votre gré, c’est vous-même qui vous mettez en hypnose soit en auto-hypnose, guidé par ma voix.
Ensuite, l’état d’hypnose est un état naturel et de conscience accrue où vous êtes éveillé donc vous faites uniquement ce que vous souhaitez et ce qui vous ressemble.
Enfin, mon objectif et mon éthique sont de vous faire atteindre VOTRE but.

Rappelez-vous (voir plus haut « suis-je hypnotisable ? ») l’état de transe hypnotique est un état naturel que vous expérimentez quotidiennement, vous savez donc déjà parfaitement sortir de transe hypnotique.

Contact

Anne Crespel — Thérapeute en thérapie brève

06 32 98 50 86‬
anne@annecrespel.fr

Cabinet « La Parenthèse » 120 rue Marcadet - 75018 Paris

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
Sur rendez-vous uniquement : anne-crespel.mondocteur.fr

90€ à 120€ la séance entre 1h et 1h30.

Accés

Métro :
Ligne 12 — Lamarck-Caulaincourt (à 250m) et Jules Joffrin (à 400m)
Ligne 4 — Marcadet-Poissonniers (à 700m)
Bus :
31 — 60 — 80 — 85 — 95

Prendre RDV